Diabolo > Infos pratiques > Questions fréquentes

Questions fréquentes

Une question ? Jetez un œil ci-dessous, vous pourriez bien trouver votre réponse ici !

Avant le séjour

Rien de plus simple, il faut juste contacter l’association. Un professionnel (souvent un directeur de centre) vous renseignera sur les séjours afin de faire le meilleur choix. Vous pouvez alors faire une préinscription afin d’assurer la disponibilité de la place. Rendez-vous sur la page "inscrire un enfant" pour en savoir plus.
Au minimum, 15 jours avant le départ, lorsque l’inscription est finalisée, les services de l’association vous transmettent la convocation au départ avec les horaires et lieu de départ et retour. Dessus vous avez également les consignes pour le voyage et le numéro de téléphone du séjour.
Il n’y a pas d’obligation. Si les enfants ont de l’argent de poche, une sortie achat sera organisée pour permettre l’achat de souvenirs.
La première chose à faire est de prévenir les services de l’association, ils sont joignables sur le numéro habituel (03.22.42.02.25) tous les jours de départ et de retour des enfants même durant le week-end et les jours fériés. A partir de là nous chercherons avec vous la meilleure des solutions.
Le choix du transport pour se rendre sur le lieu de vacances est fait pour qu’il soit le plus simple possible et le plus sécurisant. Cela est majoritairement le bus, mais également le train quand cela est possible ou encore des minibus. Pendant le séjour, les transports se font principalement en minibus ou microbus (22 places). Bien conscients du risque que représente le transport d’enfants, nos chauffeurs sont formés aux risques liés à l’utilisation de véhicules transportant des enfants. Parallèlement à cela, un centre de formation à la sécurité routière intervient deux fois par an, pour faire le point sur nos pratiques et analyser les incidents.
Tout d’abord le directeur du séjour, ce dernier est le chef d’orchestre de l’ensemble de l’organisation des vacances des enfants. La plupart des directeurs de séjour de l’association sont des personnes qui travaillent toute l’année pour l’association, ce sont des professionnels confirmés, formés et accompagnés. Ils sont diplômés dans le secteur de l’animation ou du social. Ensuite viennent les animateurs. Ils ont tous une formation dans l’animation, comme le BAFA et sont formés par l’association pour s’assurer qu’ils ont tout le savoir faire en mains pour organiser les vacances des enfants le mieux possible. Certains sont également moniteur kayak ou surveillant de baignade. Une bonne partie des animateurs encadrant les séjours de vacances sont des animateurs réguliers qui ont font de nombreux séjours avec les enfants accueillis par l’association. Nous accueillons également des animateurs en formation « stagiaire BAFA », ils complètent les équipes d’animation et sont là pour apprendre le métier d’animateur. La plupart des stagiaires BAFA sont issus du programme de formation que l’association met en place avec l’IFAC depuis de nombreuses années. Cela permet aux enfants de bénéficier d’animateurs formés et accompagnés durant toute la durée de leur intervention. Il nous arrive également d’accueillir des « aides moniteurs », ce sont des jeunes qui souhaitent devenir animateur et qui pour la plupart entrerons ensuite en formation BAFA. Ils ne sont jamais seuls avec les enfants, et interviennent en complémentarité d’animateurs expérimentés. Dans la composition de son équipe le directeur recherche systématiquement à ce que tous les membres soit complémentaires afin que chaque enfant puisse profiter pleinement de ses vacances.
Pour chaque séjour une fiche trousseau est disponible sur notre site internet, en plus elle vous sera transmise par les services de l’association avec la convocation au départ. Il faut respecter ce qui est indiqué et surtout marquer tout le linge et les affaires des enfants, doudou, affaires de toilettes, sac à dos, duvet… compris. Merci d’utiliser une technique résistante au lavage : étiquette cousue ou thermocollante. Pas de feutre, de sparadrap… qui s’effacent ou se décollent au lavage. Le nom et prénom entiers de l’enfant doivent être notés (pas d’initiales, de prénom uniquement, de fil de couleur…). En fin de séjour, l’enfant et son animateur recomposent la valise et le linge sale est séparé du linge propre.
Bien évidemment oui, pour un enfant le départ en séjour peut être source de stress, d’inquiétude…. C’est pour cela que nous mettons en place des après-midi récréatifs avant les séjours d’été ou encore des réunions d’information. Cela permet aux enfants de rencontrer les animateurs, de faire connaissance et leur poser toutes les questions qu’ils souhaitent.
Il faut au plus tôt prévenir les services de l’association. Si c’est un petit retard et que cela ne gène pas le reste du voyage, il sera certainement possible de vous attendre. S’il n’est pas possible de retarder le départ, vous pourrez déposer l’enfant directement sur le lieu de séjour.
Comme pour le retard il est impératif de prévenir les services de l’association. Si l’absence au départ n’est pas une annulation du séjour, vous pourrez déposer l’enfant directement sur le lieu de séjour. Il faut en échanger avec les services de l’association afin de trouver une solution. Dans tous les cas, le coût du séjour reste dû, sauf si vous avez souscrit l’assurance annulation de voyage, dans ce cas c’est la MAIF qui prend le relais selon la raison de l’annulation du voyage.

Pendant sejour

Les enfants ou les jeunes peuvent prendre leur portable. En début de séjour il sera confié au directeur. Ils pourront y avoir accès, à leur demande, pendant la vie quotidienne de 18h00 à 19h00 environ.
Sur la convocation au départ, le numéro du ALLO COLO du séjour est indiqué, vous pouvez joindre les équipes du centre et les enfants sur ce numéro de 19h00 à 20h00. Il peut arriver que votre enfant soit en camping et que vous ne puissiez pas l’avoir ces jours-là. Nous vous conseillons d’appeler vos enfants au maximum deux fois par semaine, pour permettre plus de flexibilité entre tous les appelants et pour permettre aux enfants de profiter pleinement de leurs vacances.
S’ils ont un portable, les enfants sont libres d’appeler lorsqu’ils ont leur téléphone de 18h00 à 19h00. Sinon, ils ne pourront pas appeler, mais pourront se faire appeler sur le numéro ALLO COLO de 19h00 à 20h00.
Les services de l’association sont joignables du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 et le samedi de 9h00 à 12h00. Durant les périodes de séjours vous pouvez joindre un responsable de l’association 7 jours sur 7 et 24h/24h. Il vous suffit de composer le numéro habituel : 03.22.42.02.25 : soit la ligne sera transférée vers une personne d’astreinte soit un numéro d’appel d’urgence vous sera indiqué sur le répondeur.
La loi ne prévoie pas qu’un mineur puisse fumer, elle interdit l’achat par un mineur mais pas la consommation. Nous ne pouvons que regretter que certains mineurs fument, mais la réalité nous rattrape. Afin d’encadrer cela, les jeunes confient leurs cigarettes au directeur du séjour, elles leurs sont données lors de pauses organisées (3 à 4 par jour), s’ils le demandent. Bien entendu nous sommes tenus de respecter la réglementation, un mineur ne pourra donc pas acheter de cigarettes durant le séjour.
Les garçons et les filles ne sont pas mélangés. En général, l’organisation des chambres est faite par âge. Si vous souhaitez que deux copains ou copines, ou des frères ou sœurs se retrouvent, ou au contraire qu’ils soient séparés, il nous suffit de l’indiquer à l’inscription.
Les menus sont faits par le directeur avant le début du séjour, ils dépendent de la période de l’année et de l’âge des enfants, ils sont équilibrés et validés par une diététicienne. Certes tous les repas ne peuvent pas plaire à tout le monde mais nous faisons des plats que les enfants aiment en général. Sur les centres de vacances de moins de 20 enfants, nous réalisons les repas avec les enfants, c’est une activité que les enfants apprécient. Sur les centres de vacances plus importants, c’est un cuisinier qui prépare les repas, il est diplômé et travaille en lien avec le directeur.
Toutes les allergies sont à signaler sur la fiche sanitaire de l’enfant, comme tous les problèmes médicaux. Si cela est complexe, vous pouvez faire un courrier expliquant de façon plus détaillée la situation. En ce qui concerne les traitements médicaux, ils sont à remettre au départ en mains propres au responsable du transport, dans un sachet fermé, avec l’ordonnance et le nom de l’enfant. Il faut éviter de mettre cela dans la valise ou dans le sac à dos, car lors de l’inventaire, c’est l’enfant qui défait sa valise, il a donc tout le loisir de jouer avec ces médicaments ce qui est très dangereux. Il en est de même pour le sac à dos qui reste avec l’enfant durant le transport. Si l’ordonnance est peu lisible, n’hésitez pas à réécrire la posologie sur les boîtes pour faciliter la compréhension du directeur qui ne connaît pas le traitement de l’enfant. Pensez à noter sur la fiche sanitaire le port de lunettes, d’un corset, de prothèses… L’équipe ne peut pas le deviner si elle n’en est pas informée.
Des lessives sont organisées pour les séjours de plus d’une semaine. Le linge est lavé par groupe d’enfants. Nous utilisons des machines de gros gabarit, il y a donc le linge de plusieurs enfants dans une machine. Il est ainsi primordial de noter le nom et prénom de l’enfant sur chaque affaire. Merci d’utiliser une technique résistante au lavage : étiquette cousue ou thermocollante. Pas de feutre, de sparadrap… qui s’effacent ou se décollent au lavage. Le nom et prénom entiers de l’enfant doivent être notés (pas d’initiales, de prénom uniquement, de fil de couleur…). N’oubliez pas le doudou, le duvet, le sac à dos… Beaucoup de linge reste en notre possession à la fin des séjours faute d’avoir été noté correctement. Sachez que les enfants ne reconnaissent pas forcement leur linge, même les grands, et que les enfants ont souvent des affaires similaires entre eux.
Oui bien entendu, l’adresse du centre de vacances est indiquée sur la convocation au départ. Il faut bien indiquer « séjour DIABOLO » et le nom de l’enfant. Il ne faut pas hésiter, une lettre c’est comme un doudou, ça rappelle la maison, on peut la lire et la relire quand on veut.
Les enfants peuvent vous écrire, cela est organisé systématiquement une fois durant les séjours de plus de 8 jours. Pour simplifier la démarche, ou si vous souhaitez qu’il écrive à plusieurs personnes, il faut fournir les enveloppes timbrées avec les adresses.

Les petits soucis

Avec le dossier d’inscription, vous nous avez transmis une fiche sanitaire autorisant le directeur du centre à faire soigner l’enfant. Il se rend donc chez le médecin ou aux urgences selon la gravité avec l’enfant. L’ordonnance nous permettra la délivrance et l’administration des médicaments. Nous vous prévenons systématiquement par téléphone afin de vous informer de l’état de santé de l’enfant. Si une hospitalisation est nécessaire, un animateur restera avec l’enfant si cela est autorisé par l’établissement de santé. Pour les enfants couverts, la CMU évite d’engager des frais. Pour les autres, si des frais de santé sont avancés par l’association, vous recevrez une facture de ces derniers. La feuille de soin vous sera transmise dés règlement afin de vous faire rembourser par les organismes de sécurité sociale et votre mutuelle. En cas d’accident, une déclaration d’accident est faite à la MAIF. S’il ne pouvait pas poursuivre le séjour, les services de la MAIF sont là pour trouver la solution la moins contraignante possible pour l’enfant et pour la famille (ex : rapatriement, déplacement des parents…)
L’assurance de l’association peut intervenir dans le cadre de la responsabilité civile en cas d’accident avec un tiers. Exemples : 1/ Léo joue au ballon avec Mattéo, Léo lance le ballon et casse les lunettes de Mattéo. Dans ce cas notre assurance prendra en charge une partie du remplacement ou de la réparation des Lunettes de Mattéo. 2/ Mattéo casse seul ou perd ses Lunettes, l’assurance ne pourra pas couvrir puisqu’il a réalisé cela tout seul. Pour l’ensemble des affaires des enfants, c’est la même chose dans la mesure où les affaires sont inscrites sur le trousseau demandé et utiles pour le séjour. Les consoles, les téléphones, les bijoux par exemple ne sont pas couverts par notre assurance puisqu’il est recommandé de ne pas en amené en séjour. Il en va de la responsabilité propre de l’enfant et de ses responsables.
En cas de difficultés importantes de comportement de l’enfant ou de transgression de la loi, l’exclusion définitive peut être prononcée par les services de l’association. Dans tous les cas de figure, cela résultera d’échanges au préalable avec les responsables légaux de l’enfant. Il sera mis en avant l’intérêt de l’enfant et des autres participants au séjour. Le responsable légal se doit, en cas de renvoi pour motif disciplinaire, de trouver rapidement une solution pour venir rechercher l’enfant dans les plus brefs délais. Les frais de rapatriement sont à la charge des parents ou du responsable légal. Aucun remboursement ne peut intervenir.
Cela n’est pas normal, nous sommes d’accord. Afin d’éviter qu’il ne manque des affaires au retour, quelques petites règles à respecter : 1/ toutes les affaires de l’enfant doivent être notées de manière permanente avec une technique résistante au lavage : étiquette cousue ou thermocollante. Pas de feutre, de sparadrap… qui s’effacent ou se décollent au lavage. Le nom et prénom entiers de l’enfant doivent être notés (pas d’initiales, de prénom uniquement, de fil de couleur…). N’oubliez pas le doudou, le duvet, le sac à dos… Sachez que les enfants ne reconnaissent pas forcement leur linge, même les grands, et que les enfants ont souvent des affaires similaires entre eux. 2/toutes les affaires de l’enfant doivent pouvoir rentrer dans la valise (ex : duvet, bottes d’équitation), les petits sacs et les affaires mis à côté de la valise sont souvent oubliés. 3/la valise est bien étiquetée avec le nom et prénom de l’enfant et son lieu de séjour. Si des affaires sont toutefois encore manquantes, vous pouvez contacter les services de l’association qui gardent pendant 6 mois toutes les affaires qui reviennent de séjour. Ce sont des affaires non marquées ou avec un marquage illisible. Avec une description précise, nous arrivons bien souvent à retrouver les affaires manquantes.